Zynga s’introduit en bourse

Le site de jeux sociaux sur internet est entré sur le NASDAQ.

Si il y avait un évènement à ne pas rater aujourd’hui côté web, c’est l’entrée en bourse de Zynga sur le NASDAQ. L’entreprise de jeux sociaux sur internet a réalisé la 2ème plus grosse levée de fonds jamais effectué sur le secteur de l’internet (après Google en 2004 mais avant Groupon) avec 1 milliard de dollars récolté grâce à la vente d’action entre 10 et 12$. Dès les premiers échanges, le titre a pris 12% à la bourse de New-York et la valorisation de Zynga atteint désormais 8 milliards de dollars. Ca file le tournis hein?

Parmi les jeux les plus connus de Zynga, on peut citer Farmville, Cityville, Empire & Alliés ou encore Mafia Wars. Selon les analystes, la demande des investisseurs a été extrêmement forte car contrairement à ses principaux concurrents, l’entreprise de Mark Pincus gagne de l’argent. La plupart de ses jeux sont basés sur un business model en freemium avec accès à des contenus payants. Grâce  à le vente de ses objets virtuels, l’entreprise revendique 260 millions de joueurs actifs. Il est à noter que 90% des 597 millions de chiffre d’affaires de la boite sont réalisés via Facebook, bien que ses jeux soit accessible sur Google+ ou les principaux OS de smartphones. Afin de réduire cette dépendance, les californiens avaient débauché l’an dernier John Schappert, directeur adjoint d’Electronic Arts et maintenant numéro 2 de Zynga. Depuis, le lancement de leur propre plate-forme, indépendamment de Facebook, « Project Z » a été dévoilé en octobre.

Par ailleurs, Nexon, le principal concurrent asiatique de Zynga a annoncé une levée d’1,2 milliards de dollars afin d’accélérer son développement occidental. La bataille s’annonce rude entre les 2 géants, notamment sur le marché des smartphones et des tablettes, là où se situent désormais les principaux leviers de croissance.

Pour ceux qui se poseraient la question, le nom Zynga est celui du chien de Marc Pincus, ce qui explique également le logo. Brave toutou…