#StopHashtag : une bonne résolution à adopter pour 2014

A moins de ne pas vous être connecté sur les internets depuis 2007, vous n’avez pas pu passer à côté de la déferlante de « mots-dièse », plus communément appelé hashtags. Et comme beaucoup, vous ne pouvez vous empêcher de soupirer à chaque fois que vous croisez des publications débordant de hashtags, généralement inutiles.

Jean Luc Picard meme hashtag

Histoire du hashtag à travers le temps

Si on voulait être 100% précis, il ne faudrait pas mélanger le croisillon #, qui a ses deux barres transversales horizontales, avec le dièse ♯ et ses deux barres transversales montantes, qui est un symbole utilisé en solfège. Mais les anglo-saxons se servaient de ce signe en l’appelant hash ou pound aux Etats Unis, entre autres en tant qu’abréviation de « numéro », et sur nos claviers français, on l’a directement nommé dièse.
C’est un symbole qui est aussi souvent utilisé en programmation (notamment pour donner une priorité de traitement) et qui sert également à nommer des canaux IRC. C’est pour des usages similaires qu’il a été de plus de plus utilisé sur Twitter, surtout depuis 2007 grâce à Chris Messina (alors designer chez Google) qui proposa de s’en servir pour créer des groupes, à la manière de ce que faisait IRC.
L’usage s’est répandu, évidemment d’abord sur Twitter, puis sur l’ensemble des internets et l’an dernier sur Facebook, pour catégoriser des publications et faciliter la recherche de contenus similaires, au point de devenir un signe caractéristique de la fin de années 2000. Et donc, « quel est le problème, ça a l’air très bien les hashtags” me direz-vous. Et vous avez raison, le problème ne vient pas des hashtags, mais des gens qui en abusent.
Meme hashtag overuse

Comment se servir d’un hashtag de façon appropriée ?

1 – Ne pas mettre de #hashtag dans tous ses posts
Ca ne sert à rien, à part à rendre un contenu plus difficile à lire voire illisible. Et pas plus de 2, pour le reste du contenu, le langage courant continue de fonctionner très bien ;-)
Screnshot 1
2 – Tous les mots ne sont pas égaux devant le hashtag
Comme précisé ci-dessus, le hashtag sert à catégoriser une information pour faciliter la recherche de contenu similaire. Et désolé de vous décevoir, mais personne ne va chercher de publications contenant le hashtag #sister.
Screenshot 2
Par contre, lors d’évènements ou pour des actualités, des émissions de TV, c’est effectivement utile pour rechercher des contenus aux thématiques similaires.
Si vous voulez faire les choses bien, vous pouvez vérifier quels hashtags sont populaires sur Twirus pour participer à la discussion.
3 – Garder des hashtags courts
Généralement et paradoxalement, plus un hashtag est long, plus il attire l’oeil, plus on perd de temps à le lire, et moins c’est intéressant.
Screenshot 3
Maintenant, vous savez tout sur le hashtag et comment l’utiliser à bon escient !

Petit cadeau, l’avis de Justin Timberlake et de Jimmy Fallon sur la question :

Et si ça vous intéresse, le NY Times a écrit un article sur les 7 types de personnes qui abusent des hashtags, et c’est plutôt drôle ;-)