Rambo, le jeu: Fout le metal, j’achète

Goooood morning, Internet ! J’avais annoncé à mon entourage que je ralentirais sur les jeux de mots pourris en 2014. Il semblerait que ce soit au-dessus de mes forces. Je m’excuse auprès de tous ceux qui ont été heurtés par ce titre, mais c’était soit ça, soit une blague raciste sur les asiatiques. Et comme en ce moment, en France, faire de l’humour raciste, c’est plutôt risqué, je prends sur moi de faire des calembours  en carton, et évite ainsi à Manuel Valls d’avoir à m’envoyer un avertissement conduite en recommandé. Mais je m’égare.

John Rambo est de retour ! Je vous avais bien dit que c’était à la mode de faire ressusciter des vieilles licences ! Le 20 Février prochain, le vétéran du Vietnam le plus célèbre du monde aura droit à son aventure sur PC, PS3 et Xbox 360. Si la nouvelle bande annonce ne montre pratiquement que des images issues de l’histoire du deuxième film (Jungle du Vietnam), on sait que le jeu couvrira également les scenarii du 1 (aux USA) et du 3 (en Afghanistan).

John-Rambo-The-Video-Game

Sur ce trailer, on découvre John Rambo, entretenant des rapports platooniques avec les pauvres bougres de l’armée vietnamienne. Des survivants racontent qu’ils étaient des soldats autrefois, puis qu’ils ont pris une flèche a embout explosif dans le genou. Arc, couteau de combat, Ak47, ou encore sa fameuse M60 seront de la partie afin d’en découdre, puis se recoudre. On a ici affaire a une machine de guerre, pas une Blanche Neige !

Rambo-screen-600x337 rambo-video-game-trailer

Ce qu’on remarque aussi dans cette vidéo, c’est la faible qualité graphique du jeu. Alors j’aimerais pester de n’avoir, encore une fois, droit qu’à des adaptations bancales dès qu’il s’agit de tirer un jeu d’un film, mais je m’abstiendrai. Pourquoi? Parce que ni le studio de développement, ni l’éditeur ne sont connus. Les mecs de Reef Entertainment font ça avec un budget limité, c’est évident, et font de leur mieux pour offrir une expérience réussie, de fans a fans. Y’a le beau geste. On est loin des vacheries d’Activision, qui eux ont du pognon, sur la licence James Bond. J’irai même jusqu’à dire que ce jeu peut être très fun si pris au second degré et est proposé à un prix raisonnable. Comme d’habitude, wait and see, mais ma curiosité sera très certainement trop forte pour résister.