Ryse – Son of Rome [sponso]

ryse_logo

« Mon nom est Maximus Decimus Meridius, commandant en chef des armées du nord, général des légions Phoenix, fidèle serviteur du vrai empereur Marc Aurèle. Père d’un fils assassiné, époux d’une femme assassinée et j’aurais ma vengeance dans cette vie ou dans l’autre. » Ca aurait pu être la punchline de présentation de Ryse, mais non…

Après vous être goinfré de dinde aux marrons et noyé au champagne la semaine dernière, vous avez peut être déballé le 25 au matin votre toute nouvelle Xbox One au pied du sapin. Une fois votre crise de convulsion et vos roulades sur la moquette terminées, vous avez branché la machine avec soin. Et là vous vous dites: « Nom d’un flûtiau bouché, à quoi vais-je donc pouvoir jouer maintenant? »

Et oui, qui dit nouvelle génération de console dit nouvelle génération de jeux. Et comme toujours, la Xbox One aura son lot d’exclusivité. « Ryse – Son of Rome » fait ainsi partie des hits de ce début d’année à côté duquel vous ne pouvez pas passer. Vous allez vite vous rendre compte que votre console de salon à changer de gueule avec ce beat’em all absolument magnifique. Le rendu des paysages, le détail d’un bouclier ou d’une armure ne vous aura jamais paru aussi léché.

Toi, le fan des combos coup d’tête/balayette/exécution, tu seras conquis par les enchaînements de Marius, tantôt brandissant son glaive pour découenner un ennemi, tantôt lui lançant son bouclier en pleine fouenne pour le déstabiliser. C’est esthétiquement parfait, d’une violence jouissive, et d’une fluidité presque liquide.

Article sponsorisé