Call of Duty: Advanced Warfare, avec Monsieur Kevin Spacey

Oh qu’il donne envie ce trailer. Je restais complètement de marbre devant Call of Duty depuis deux épisodes canoniques (Black Ops 2 et Ghost), mais nous tenons peut être là l’épisode de la réconciliation ! Trois arguments de poids sont mis à l’honneur ici:

1/ Un univers d’anticipation accrocheur

Je ne suis habituellement pas fan des jeux de guerres futuristiques, un thème d’ailleurs déjà aborde par la série dans Black Ops 2, mais il faut avouer que cette fois ça fait envie. Jetpacks, armures qui s’ouvrent et se ferment au besoin, camouflage optique, blindes très arachnéens… Ca fait limite Metal Gear, même si eux-mêmes n’ont rien inventé. Disons que ça fait futur cybernétique à la japonaise, mais avec une action hollywoodienne. Un mélange qui peut s’avérer, ma foi, très sympa.

2/ Kevin Modafuckin’ Spacey !

Un des acteurs les plus charismatiques d’Hollywood a donc choisi de prêter son visage et sa voix à l’un des personnages du prochain jeu d’Activision/Sledgehammer. Kevin Spacey incarnera le patron d’une société militaire privée (PMC), dont on ignore pour l’instant le rôle dans l’histoire. Patron des gentils? Grand méchant? Patron des gentils, puis méchant en fin de compte? Allez savoir, même si, pour ma part, c’est en bad guy que je l’aime, généralement. Pour l’heure, il nous fait un petit speech sur la démocratie lors d’une interview accordée à deux journalistes, et fait ainsi office de voix-off pour la bande annonce. Sympa, la promo.

3/ Enfin un moteur Next Gen

Ce Call Of Duty: Advanced Warfare n’est pas le premier COD à sortir sur consoles nouvelle génération, mais son prédécesseur n’était qu’un portage lissé d’un jeu sorti sur PS3 et Xbox360 (et aussi peut être WiiU, faudrait que je regarde mais j’ai mieux à faire de ma vie), et qui réutilisait une énième fois le moteur de CoD 4 (on en était au 10, quand même). Cette fois, on a affaire à un vrai nouveau moteur. Je trouve pas ça oufissime, cela dit, même si on reconnait par exemple bien la star de House of Cards, mais on ne peut dénier le bond en avant par rapport aux précédents opus. On attend de voir si le gameplay aura lui aussi évolué, et ce autrement que de par les gadgets futuristiques de cet univers.

Vivement d’en savoir plus !

CODspacey