Une chaine de bar nippone se paye les ivrognes

Comme nombre de pays où la pression au travail et où la discipline règne, le week end est l’occasion de se mettre une cartouche, un cartable, une chiste. Bref d’être noir, où bleu c’est selon.

Les nippons (qui ne sont d’ailleurs pas mauvais non plus) ne dérogent pas à la règle, il n’est donc pas rare de retrouver des cadres a priori bien sous tout rapport cuvant leur saké en pleine rue. Au pays où le groupe passe avant l’individu, la chaine de Bar Yaocho a décidé de miser sur la peur bleue (ou noire c’est selon) qu’on les japonais du ridicule afin de participer à la prévention contre cette tradition qui consiste à ne surtout pas boire l’eau des pates.

La campagne est très bien pensée, relayée sur les réseaux sociaux, utilise la géolocalisation, bref tout est fait pour faire passer les poivrots pour des cons.